Université Populaire et Citoyenne de Roubaix
< 19/39 >

Ciné-débat : "Les Nouveaux Chiens de Garde", en présence du réalisateur Gilles Balbastre

le vendredi 13 avril 2012 à 19h30
Ciné-débat : "Les Nouveaux Chiens de Garde", en présence du réalisateur Gilles Balbastre

Duplexe cinémas - 47 Grande rue - 59100 Roubaix

Métro et Tramway : sortie Eurotéléport


Ciné-débat : "LES NOUVEAUX CHIENS DE GARDE"

Vendredi 13 avril à 19h30

au Duplexe cinémas - 47 Grande rue à Roubaix - M° Eurotéléport

Venez assister à la projection du film "LES NOUVEAUX CHIENS DE GARDE", puis participer au débat en présence du réalisateur GILLES BALBASTRE.

Tarif : 5€

Soirée organisée en partenariat avec RADIO PASTEL FM & les Associations "RENCONTRE ET DIALOGUE" & "L’UNIVERSITÉ POPULAIRE ET CITOYENNE DE ROUBAIX"

Les Nouveaux Chiens de Garde

Réalisé par Gilles Balbastre, Yannick Kergoat

Avec Arlette Chabot, Laurence Ferrari, David Pujadas, Alain Duhamel, Jean-pierre Pernaut, Christine Ockrent, Franz-olivier Giesbert, Laurent Joffrin, Alain Minc, Bernard-henri Lévy

Synopsis : Les médias se proclament "contre-pouvoir". Pourtant, la grande majorité des journaux, des radios et des chaînes de télévision appartiennent à des groupes industriels ou financiers intimement liés au pouvoir. Au sein d’un périmètre idéologique minuscule se multiplient les informations pré-mâchées, les intervenants permanents, les notoriétés indues, les affrontements factices et les renvois d’ascenseur. En 1932, l’écrivain Paul Nizan publiait Les chiens de garde pour dénoncer les philosophes et les écrivains de son époque qui, sous couvert de neutralité intellectuelle, s’imposaient en véritables gardiens de l’ordre établi.
Aujourd’hui, les chiens de garde sont journalistes, éditorialistes, experts médiatiques, ouvertement devenus évangélistes du marché et gardiens de l’ordre social. Sur le mode sardonique, LES NOUVEAUX CHIENS DE GARDE dénonce cette presse qui, se revendiquant indépendante, objective et pluraliste, se prétend contre-pouvoir démocratique. Avec force et précision, le film pointe la menace croissante d’une information produite par des grands groupes industriels du Cac40 et pervertie en marchandise.


Adaptation d’un livre culte

Le documentaire Les Nouveaux chiens de garde est l’adaptation du livre éponyme écrit par le directeur du Monde Diplomatique Serge Halimi (ici scénariste) en 1997. Il s’agit d’une analyse critique de la collusion des sphères médiatiques, politiques et économiques. A l’instar du livre Sur la télévision de Pierre Bourdieu, également paru aux éditions Liber-Raisons d’agir, il met en avant le traitement de l’actualité parfois partial d’une partie des médias français.

Une fait-diversification de l’information

Les Nouveaux chiens de garde se veut l’illustration d’une phrase célèbre du sociologue Pierre Bourdieu : "le fait-divers fait diversion". D’après lui, compte tenu des pressions économiques relatives à chaque support médiatique, les médias préfèreraient se tourner vers des sujets à même de maximiser leur lectorat plutôt que de traiter des informations de fond. Ceux-ci opteraient ainsi davantage pour des évènements tragiques tels que les crimes ou encore les accidents, de façon à améliorer leur audience. Partant du principe que les lecteurs préfèrent lire ce type d’information, les médias délaisseraient des enjeux plus importants comme l’international, le national, la politique ou encore l’économie. La question que pose le documentaire est la suivante : ce traitement de l’information ne joue-t-il pas un rôle sur la façon de penser du citoyen ?

Spip | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0